Street Food Project



2011 - 2013



les mangeurs des rues



Dis-moi ce que tu manges,... je te dirai qui tu es !
La nourriture est un art ! Et aussi l’un des meilleurs vecteurs pour comprendre une culture, une personne, une langue...
Un passeport gustatif pour s’immiscer dans un pays et même un patrimoine !

Gildas Paré, photographe culinaire, s’intéresse à l’évolution des mœurs, mais décide de se questionner plus particulièrement sur un phénomène mondial : la Street Food.

Empreint de curiosité et d’une lucide attention, Gildas décide alors de s’interroger sur nos pratiques socio-culinaires au sein du paysage urbain, d’observer les changements de notre société et ainsi lever le masque de l’anonyme mangeur des rues.

L’espace d’un court instant, la rue se transforme alors en cabinet de curiosité, laissant la place à tout type de questionnement : Où ? Qui ? Quoi ? Comment ? Pourquoi ? Quand ? L’occasion de ne plus jamais regarder un mangeur dans la rue comme un anonyme.

Dans l’absolu, chaque portrait pourrait se suffire à lui seul, racontant une anecdote, une classe sociale, une localisation, une motivation...
Et c’est à l’instar d’August Sander, ou plus récemment de Rineke Dijkstra, que Gildas souhaite mener cette série de portraits tel un inventaire anthropologique, tant artistique que pédagogique.

Alors, Muni de son studio portatif, avec la rue comme laboratoire d’observation, il souhaite mettre en lumière toutes les couches sociales, la figure humaine de la Street Food.

A la découverte des saveurs de différents territoires, Street food Project tisse un portrait à la fois culturel, patrimonial, social et architectural.

Projet à suivre... En recherche de financement pour poursuivre le travail à l'international.



Ce travail a reçu le Grand Prix de la Photographie de l'Alimentation au FIPC en 2011 par le Ministère de l'agriculture et de l'alimentation, dont le parrain de cette édition était Thierry Marx.


  • Textes Julie Baudoin